0

Il y a deux semaines j’avais besoin de changer d’air après cette canicule abrutissante qui s’est prolongée à Montréal. J’ai donc pris l’autobus pour me rendre à l’autoparc 74 de Bromont.

Là bas j’y ai retrouvé ma mentor, mon amie Maryse Pelletier et co autrice du balado Vingt Kilomètres qui m’attendait deux ans de pandémie plus tard. Quelle joie de passer la journée en sa compagnie. Dans son jardin nous avons cueilli des haricots, fait la guerre aux scarabées japonais, je lui ai chanté au piano mes chansons, de nouvelles compositions et nous avons ouvert une bouteille de Proseco le soir pour fêter nos retrouvailles!

C’est avec Maryse que j’ai écrit le récit que vous allez entendre prochainement. J’allais la rencontrer. Je faisais le trajet Montréal-Lac Brome plusieurs fois en 2019 pour travailler avec elle, discuter. Elle relisait mon texte, y apportait ses suggestions, me soutenait dans ce processus ardu pour moi, jeune artiste de 29 ans, qui empruntait les chemins de l’écriture dramatique pour la première fois.

Maryse a enseigné à ma mère avant moi lors d’un atelier d’écriture de théâtre au Carré Théâtre à Longueuil alors que j’étais encore adolescente. C’est cette même maman qui m’a guidé vers Maryse alors que je cherchais un guide pour réaliser l’idée qui me suivait depuis un an, celle d’écrire l’histoire de ma grand-mère. Elle ne s’était pas trompée!

J’ai trouvé en elle une femme généreuse, attentive, précise avec qui je me suis développée autant sur le plan artistique que sur le plan humain. Une femme au parcours riche qui a écrit pour le théâtre, la télévision, des romans pour adolescents et j’en passe. Bref une auteure à découvrir si vous ne la connaissez pas!

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Twitter
YouTube
Instagram